DESIGNED BY MIXWEBTEMPLATES

Christopher FROOM n’aurait pas fait mieux ! (2017)

Chaque année, notre club organise différentes activités. Parmi celles-ci, nous trouvons le voyage d’été qui se déroule la première se-maine du mois de juillet. Dès le mois de septembre, les personnes organisatrices recherchent la destination de l’année suivante. Fin 2016, nous avions décidé que notre point de ralliement serait LE THOR. Ceci n’est pas un hasard, en effet, à quelques kilomètres de là se trouve le célèbre mont VENTOUX, endroit mythique du cyclisme. Alors on le fait le VENTOUX ? OK on le fait…

Comme chaque année, le voyage se déroulait en plusieurs phases. Le lundi on roule toute la journée, le mardi on roule le matin, après-midi, visite des Baux de Provence. Le mercredi : LE VENTOUX. Le jeudi, départ en voiture vers Vaison la Romaine pour un RDV sur la place d’un petit village typique et déjeuner copieux, après, promenade dans de magnifiques gorges creusées par une rivière. Le vendredi, vélo toute la journée, de même le samedi.

LE VENTOUX : nous étions 12 à avoir choisi un départ « décalé » de ST DIDIER (ils ont le leur, nous on a le nôtre !). Une trentaine de kilomètres, puis nous voilà à MALAUCENE, petit arrêt pour boire avec Eric notre traditionnel Coca avant l’effort ! Sortie de Malau-cène, virage à droite et on y est ! Cà monte. Au début, nous restons un petit groupe (Eric, Monique etc….), nous montons à notre « main ». Rapidement, Ingrid se détache avec d’autres. Il n’y a plus qu’Eric, Monique et moi ! Soudain, je ne sais pas quelle mouche pique Eric, mais il nous sème ! Ce n’est pas bien de semer le Président ! Heureusement, Monique est là. 5kms de fait, 6,7,8… aye…., Monique me prend 3 mètres, puis 10 mètres, elle accélère ? Je regarde mon compteur, NON c’est moi qui ai ralenti ! Elle s’éloigne de plus en plus. Restons calme ! A un moment donné, une voiture s’arrête derrière moi, c’est Anne Marie et André qui font les porteurs d’eau. Ouf un peu d’eau fraiche et je repars. Kilomètre 11, une borne sur le bord de la route indique 12% de moyenne pour le prochain kilomètre. Là c’est la totale ! Quelques kilomètres plus loin, je suis attendu par mes fidèles supporters qui me disent que Martine vient de passer en leur disant que c’est plus facile après. Le moral est revenu. Des pen-tes de 4% sont avalées sans gros efforts. Me voilà même sur un replat avec un chalet en vue. C’est fini ? Et que non, virage serré à droite et c’est encore plus dur, soudain, je vois la voiture arrêtée et 2 cyclos sur le bord du fossé. Ce sont Monique et Bauduoin qui récupèrent. Ouf, je ne serai pas le dernier au sommet ! Je pédale sans réfléchir, Monique et Bauduoin me dépassent de nouveau. Encore 4 kilomètres, me voici complètement à découvert, plus de vé-gétation, que des pierres, je regarde à gauche, une vue extraordinai-re, je regarde à droite, vers les lacets au-dessus de moi et je vois le maillot jaune de Georges loin, loin…. Je mets pied à terre ! OUI, mais juste pour respirer un peu. Je remonte sur le vélo et j’ai l’impression d’avoir une crevaison, mais non, c’est juste que ça monte. Dernier virage, le photographe officiel est là. J’ai probablement une « drôle » de tête, il ne fait pas la photo ! Le sommet est là… Je redouble d’ef-forts, je mouline comme Christopher, j’entends les cris de mes suppor-ters, je lance le sprint à 12Km/H et c’est sous les applaudissements que je passe SEUL la ligne d’arrivée. Une aventure ! Chose promise, chose due. J’ai fait le VENTOUX.

Je crois que le record de la montée est de 55 minutes, exploit réalisé par un coureur espagnol lors d’une étape du tour de France. Malheureusement, je n’ai pu me procurer le « pot belge », le soigneur attitré étant retenu à la gendarmerie pour un contrôle de routine !!!! si non….. !!!

Fier et heureux. Fier d’avoir réalisé l’objectif et heureux de l’avoir fait avec 11 amis (ies).

Prochain objectif ? ……………

Ventoux2017